Rab, un lieu, une île qui allie à la fois : plaisirs balnéaires, découvertes historiques et culturelles et omniprésence de la nature. Avec ses côtes parfaitement préservées, il se murmure que c’est la plus belle des îles du Kvarner – tout cela paraissant subjectif, tant les autres îles ne dépareillent pas ! Mais avouons-le, Rab dispose de bien des atouts. L’un d’entre eux (et cela ne surprendra personne), ce sont ses plages de sable fin. On en compte vingt-deux.

Alors un conseil, ménagez-vous une, voire plusieurs plages horaires ! durant votre séjour vu la profusion des lieux de baignade. Citons l’une des plus populaires la bien-nommée « Plage du Paradis » longue de 1,5 kilomètres. Sachez aussi, amis nudistes et autres réfractaires à tout type de tissus, que trois plages vous sont entièrement dédiées.

Si vous gardez encore en vous la nostalgie des châteaux de sable de votre enfance, qu’à cela ne tienne. Vous pourrez l’été venu tester votre créativité lors du Festival de sculpture sur sable.

Rab, Plage du Paradis
Rab, Plage du Paradis
Rab, Plage du Paradis
Rab, Plage du Paradis
Rab, Festival de sculpture sur sable
Rab, Festival de sculpture sur sable



L’île ne se contente pas d’être d’une grande diversité naturelle, mais elle l’est également sur le plan géologique et géo morphologique. C’est précisément cette diversité qui a conduit à la création d’un géo parc. Il se compose de trois géo sentiers dotés d’une centaine de géo points d’informations quadrilingues. Au sein de ce vaste ensemble, se trouve le jardin géologique, où l’on rencontre des espères rares tant faunistiques, que floristiques, ainsi qu’une importante quantité de fossiles.

Si toutefois vous préférez cheminer, notez que l’île de Rab compte plus d’une centaine de kilomètres de sentiers de randonnées, pas mal pour un petit territoire ! (Le plan complet est disponible à l’Office de tourisme). Parmi les plus remarquables, il y a ceux qui montent au Mont Kamejak, le point culminant de Rab. Une fois arrivé au sommet, la vue sur le chapelet d’îles et les montagnes environnantes, vient récompenser des efforts fournis. Rab tire son nom du mot illyrien « arb » qui signifie « vert », « boisé » ce que vous pourrez constater en vous promenant dans ses belles forêts.

Mont Kamejak, point culminant de l’île de Rab
Mont Kamejak, point culminant de l’île de Rab
Vue depuis le Mont Kamejak
Vue depuis le Mont Kamejak
Geo parc de l'île de Rab
Geo parc de l'île de Rab



Mais si vous voulez sentir battre le cœur vivant de l’île, c’est dans la petite ville de Rab « La Capitale » qu’il faut vous rendre. Ce qui frappe d’emblée dès l’arrivée c’est la présence de ses quatre campaniles romans qui lui donnent toute sa singularité. Difficile d’ignorer, au vu de tous les édifices visibles dans la vieille ville, que la République de Venise l’occupa longtemps, tant les traces de la « Sérénissime » sont nombreux.

Pour être sûr de ne rien manquer de ses attraits, une visite complète s’impose : on se promènera donc dans les rues ( « ulica » en croate) : Donja, Sdrejna et Gornja.

À Rab aussi la petite histoire rejoint la grande. C’est en effet à Lopar qu’est né Marin, le fondateur de San Marin, la plus ancienne république d’Europe enserrée en Italie. Saint patron du village, cette gloire locale est aussi célébrée dans toute l’île.

C’est donc tout naturellement qu’un jumelage entre Rab et la République de San Marin a vu le jour. Il est même très actif, selon Luka Percinic, l’un des  responsables de l’office de tourisme de la ville de Rab. Des échanges sans doute facilités par la bonne connaissance de la langue italienne par les îliens eux-mêmes.



Bien ancrée dans la modernité, l’île de Rab revisite son passé médiéval avec un certain succès. C’est en effet dans les rues de la capitale que se déroule le « Rabska Fijera», le plus grand festival médiéval de Croatie

Mais ce qui fait l’honneur, la fierté et l’originalité de ce territoire insulaire ce sont ses Tournois d’arbalétriers. Récemment remise au goût du jour, la tradition remonterait à l’année 1364 ! Les tournois se déroulent tout au long de l’année pendant les principales fêtes (à l’occasion de la fête nationale croate le 25 juin, pour la Saint Christophe le saint patron de l’île le 27 juin, ou encore pour la célébration religieuse de l’Assomption le 15 août).

« Rabska Fijera », le plus grand festival médiéval de Croatie
« Rabska Fijera », le plus grand festival médiéval de Croatie
« Rabska Fijera », le plus grand festival médiéval de Croatie
« Rabska Fijera », le plus grand festival médiéval de Croatie
Tournois arbalétriers
Tournois arbalétriers



Impossible de bronzer idiot ici, Rab est décidément une île qui a plus d’une corde à son arc !

 

Pour aller plus loin :
www.lopar.com
http://www.rab-visit.com/  
http://www.kvarner.hr/en/tourism
https://croatia.hr/fr-FR