Une anthologie signée Patrick Corillon, publiée aux Editions Bouquins (2019)

Pays où l’on n’arrive jamais « , la Belgique intrigue et fascine depuis longtemps ses visiteurs. Des voyageurs de l’intérieur ou venus d’ailleurs, dont les expériences se conjuguent dans une plongée inédite au cœur de l’identité et de l’imaginaire belges.

Patrick Corillon décrit cette nation surgie à l’improviste aux confins de la Hollande et de notre Hexagone, nourrie d’apports culturels multiples, où l’on s’exprime en deux, voire trois langues, comme « une mosaïque impressionniste » en état de « remodelage permanent ». On y croise, de Bruges à Liège, de Bruxelles à Anvers, quelques recluses extatiques, des exilés, des révolutionnaires – tel Karl Marx –, des mineurs de fond, de grands écrivains de France ou d’outre-Manche – Balzac, les sœurs Brontë, lord Byron ou James Joyce. À l’enthousiasme des romantiques (Hugo, Nerval, Dumas) se mêlent les sarcasmes de Baudelaire et les amères rêveries de Verlaine. Des auteurs belges, wallons ou flamands, aussi distincts que Verhaeren, Simenon, Eekhoud, Michaux, Hugo Claus et Marguerite Yourcenar, éclairent les multiples facettes de cet éternel paradoxe, création récente mais véritable précipité d’histoire européenne.

Tout le génie d’un peuple singulier est ici restitué à travers cette promenade littéraire et sentimentale qui nous entraîne aux confins de la rêverie et du loufoque.

A propos de l’auteur

Patrick Corillon, qui partage sa vie entre Liège et Paris, est plasticien et écrivain. Ses récits-installations s’intègrent à la fois au Palais Royal de Belgique, au métro de Toulouse et aux tramways de Nantes.